Alimentation et colostomie

Lorsque vous êtes porteur d’une colostomie vous pouvez manger normalement en fonction de vos tolérances et de vos goûts :

  • à vous de déterminer, en faisant des essais, le type d’aliment qui vous convient le mieux,
  • mangez à heures régulières, mastiquez bien les aliments,
  • évitez de parler en mangeant,
  • évitez les boissons gazeuses qui provoquent des gaz.

Dans tous les cas essayez :

  • d’éviter les aliments qui provoquent des gaz ou des odeurs,
  • d’éviter les aliments qui constipent,
  • de favoriser une alimentation normale et variée avec apport suffisant en fibres,
Tableau aliments / stomies
Aliments Plutôt laxatifs Plutôt constipants

Diminuant
odeurs/flatulence

Augmentant
odeurs/flatulence
Produits laitiers
Lait
Fromage


Fromage à pâte dure
Fruits
Figue, fruits frais, pruneau, raisin
Banane, myrtille, pomme râpée avec écorce, noix de coco, raisin sec

Airelle (baie rouge), myrtille

Fruits frais (poires en particulier)
Légumes
Choucroute, choux, épinard, oignon, rhubarbe, salade verte
Betterave cuite, carotte, céleri, maïs, patate

Epinard

Ail, asperge, choux-fleur, choux-rave, choux, concombre, légumineuses (arachide, fêve, haricot, pois, soja)
Pains et céréales
Flocons d’avoine cuits, pain complet, son
Flocons d’avoine (dans müesli), pain blanc, pâtes



Graisses et huiles
Graines de lin
Amande, noix, noisette


Graisses animales
Viandes et poissons
Bouillon de viande


Poisson
Boissons
Alcool, bière, boissons gazeuses, café, eau froide, jus de fruits
Thé noir, vin rouge


Bière, boissons gazeuses, café, coca-cola, thé
Divers
Riz non décortiqué, sucre
Cacao, chocolat, riz décortiqué


Aliments fumés, champignons, ciboulette, épices (paprika, curry), mayonnaise, oeufs et dérivés
  • de boire au moins 1,5 L d’eau par jour (plus en cas de diarrhée ou de forte chaleur ).

Lorsque vous êtes porteur d’une colostomie gauche les selles sont normales.

Lorsque vous êtes porteur d’une colostomie droite ou transverse les selles sont plus ou moins pâteuses et vous devrez boire davantage pour compenser le manque de réabsorption de l’eau.

Alimentation et iléostomie

Lorsque vous êtes porteur d’une iléostomie le régime sans résidus doit être maintenu après l’intervention puis il laissera la place à un régime d’épargne digestive. Enfin vous pourrez faire des essais en réintroduisant certains aliments en évitant dans tous les cas les légumes à fibres longues, les fruits ou les légumes à coques tels que maïs, pois chiches, cerises …Ces aliments risquent d’obstruer la stomie et de provoquer le blocage du transit.

  • dans ce cas, consultez rapidement un médecin.

Les apports en eau et en sels minéraux doivent être suffisants :

  • suivre les recommandations du médecin ou du diététicien.

En moyenne, l’évolution vers une alimentation à votre convenance se fera 6 mois après l’intervention chirurgicale. A ce moment là, vous aurez repéré l’alimentation qui vous convient le mieux.

En cas de perte de poids ou bien de volume de selles trop important (plus de 800ml/24 H : si vous êtes amené à vider votre poche plus souvent que d’habitude), soyez vigilant sur votre apport en eau, avertissez rapidement votre médecin ou votre chirurgien qui évaluera le degré de déshydratation et pourra vous prescrire des médicaments pour ralentir le transit .

Tableau aliments / stomies
Aliments Plutôt laxatifs Plutôt constipants

Diminuant
odeurs/flatulence

Augmentant
odeurs/flatulence
Produits laitiers
Lait
Fromage


Fromage à pâte dure
Fruits
Figue, fruits frais, pruneau, raisin
Banane, myrtille, pomme râpée avec écorce, noix de coco, raisin sec

Airelle (baie rouge), myrtille

Fruits frais (poires en particulier)
Légumes
Choucroute, choux, épinard, oignon, rhubarbe, salade verte
Betterave cuite, carotte, céleri, maïs, patate

Epinard

Ail, asperge, choux-fleur, choux-rave, choux, concombre, légumineuses (arachide, fêve, haricot, pois, soja)
Pains et céréales
Flocons d’avoine cuits, pain complet, son
Flocons d’avoine (dans müesli), pain blanc, pâtes



Graisses et huiles
Graines de lin
Amande, noix, noisette


Graisses animales
Viandes et poissons
Bouillon de viande


Poisson
Boissons
Alcool, bière, boissons gazeuses, café, eau froide, jus de fruits
Thé noir, vin rouge


Bière, boissons gazeuses, café, coca-cola, thé
Divers
Riz non décortiqué, sucre
Cacao, chocolat, riz décortiqué


Aliments fumés, champignons, ciboulette, épices (paprika, curry), mayonnaise, oeufs et dérivés

Alimentation et urostomie

Pour les porteurs de Bricker : lors de votre retour à domicile votre transit peut rester capricieux. Veuillez à ne pas vous constiper.

En principe, un mois après la chirurgie :

  • Vous n’aurez aucun régime à suivre à votre retour à domicile sauf avis contraire du chirurgien.
  • Il est important de boire 1,5 L à 2 L de liquide par jour réparti tout au long de la journée : eau, thé, tisanes, café et jus de fruits afin d’avoir des urines claires et suffisamment abondantes. De cette façon les urines seront moins agressives pour le protecteur cutané (support de la poche).
  • Evitez certains aliments qui ont un effet sur vos urines :
    • le chou
    • la betterave
    • les asperges
  • Régulièrement il est bon de boire des jus de pruneaux, canneberge, myrtilles ou airelles : ces fruits permettent d’acidifier vos urines et ainsi diminuer les risques d’infection urinaire.

Ces aliments peuvent modifier leur couleur ou leur odeur.

Les conseils en cas de diarrhée ou de constipation

Que faire cas de diarrhée ?

  • Boire au moins 2 litres (d’eau, tisane, sirop, bouillon, eau de Vichy, thé léger) pour compenser les pertes,
  • Penser au riz et à la carotte,
  • Consommer des desserts à base de coing et de banane,
  • Éviter les boissons froides ou glacées, les jus de fruits frais non filtrés, café et thé forts,
  • Diminuer la consommation de lait et de laitages,
  • Éviter les aliments gras : sauces, fritures…
  • Éviter les aliments riches en fibres : crudités, légumes secs, aliments complets.

Réintroduction progressive d’une alimentation normale lorsque les signes de diarrhée disparaissent.

Conseil en cas de diarrhée
Conseil en cas de diarrhée
Conseil en cas de diarrhée
Conseil en cas de diarrhée

Que faire cas de constipation ?

  • Diminuer la consommation de féculents.
  • Éviter les aliments à base de carotte , riz, coing et de banane , les aliments trop sucrés ou trop salés .
  • Augmenter l’apport en fibres et en laitages.
  • Manger des pruneaux cuits ou en jus
  • Boire au moins 1.5 litres par jour.

Dans la mesure du possible, augmenter l’activité physique.

(Sur avis médical utiliser les médicaments laxatifs)

Réintroduction progressive d’une alimentation normale lorsque les signes de constipation disparaissent .

Conseil en cas de constipation
Conseil en cas de diarrhée
Conseil en cas de constipation
Conseil en cas de constipation
Conseil en cas de constipation

Qu’est-ce que la déshydratation ? Comment en reconnaître les signes ?

La déshydratation traduit un manque d’eau dans l’organisme : soit les pertes en eau sont anormalement importantes (fièvre, canicule, vomissements, diarrhées, activité intense, surdosage en diurétiques, diabète, etc.).

Soit le principal intéressé a tout simplement oublié de boire (apports insuffisants), parce qu’il est pris dans son jeu – ce qui est fréquent avec les enfants – ou parce qu’il ne ressent plus la soif, ce qui est le cas des seniors.

Quelle qu’en soit la cause, une déshydratation peut avoir des conséquences graves si elle n’est pas rapidement corrigée. Elle peut même conduire au coma, voire au décès. Revenons sur les symptômes, les traitements et les meilleurs moyens de prévention.

Les signes de déshydratation :

  • une soif intense;
  • une bouche et une langue sèches ;
  • un regard terne et des yeux enfoncés ;
  • l’apparition d’un pli cutané (lorsqu’elle est légèrement pincée, la peau tarde à retrouver son aspect initial) ;
  • une peau sèche, froide et pâle ;
  • une fièvre ;
  • des urines en faible quantité;
  • des maux de tête;
  • une désorientation, des vertiges
  • des troubles de la conscience (malaise, étourdissements…) ;
    une modification du comportement (agitation, apathie, grande faiblesse…)

Le fonctionnement du système digestif

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Enregistrement de la session utilisateur

session

Analytics

_ga, _gid, _gat